Logo ARS


Retour sur... la rencontre sur les soins palliatifs

Respecter les choix et répondre aux besoins

Plus de 200 acteurs de la santé ont répondu présents, ce mardi 26 janvier à Nantes, à l’invitation de Cécile Courrèges, Directrice générale de l'ARS Pays de la Loire et du Docteur Leguay, Président de la CRSA, faisant de la première rencontre régionale des soins palliatifs un véritable succès.

Cet événement a été l’occasion pour l’ARS et la CRSA de rappeler leur ambition commune en matière de soins palliatifs. La diffusion d’une culture palliative, qui doit permettre à tous les professionnels confrontés à des situations de fin de vie d’accompagner la personne et ses proches, dans le lieu où celle-ci souhaite passer ses derniers instants, est un enjeu majeur.

Des échanges nombreux et des témoignages émouvants

Différents acteurs de la santé ont pu prendre la parole pour confronter leurs points de vue et partager leurs expériences autour de deux tables rondes (voir programme). Les interventions de la salle ont permis de soulever des questions sur les soins à domicile et leurs limites ou encore sur les difficultés à informer le grand public sur les directives anticipées.


Les conditions de travail des équipes mobiles ou des médecins coordinateurs en lien avec les services de soins palliatifs ont également été abordées. Au cœur de ces échanges fructueux : l’accompagnement de la personne et de ses proches. Au cours de cette rencontre, Vincent Michelet, chef de projet régional, a fait l’état des lieux de la région Pays de la Loire.

La prise en compte de la perception des usagers

Gérard Allard, président de la commission spécialisée dans le domaine des droits des usagers a présenté les résultats d’une enquête sur les droits des malades en fin de vie.

Réalisée en 2015, elle aborde des questions comme l’information aux usagers sur leurs droits, la rédaction des directives anticipées ou encore la prise en charge de la douleur. Elle intègre la perception des personnes malades et de leurs proches, dans un souci d’identification des attentes et besoins, mais également celle des professionnels de santé, offrant des résultats pertinents.

Un plan d’actions régional concerté en cours d’élaboration

Le développement de la culture palliative dans la région Pays de la Loire et la consolidation de la réponse vont faire l’objet d’un plan d’actions régional. Les grandes lignes ont donc été annoncées par Cécile Courrèges lors de cette rencontre. Les priorités seront donc d’améliorer l’information, de former les professionnels de santé et de privilégier l’accessibilité, pour permettre à n’importe qui quelque soit son lieu de résidence de bénéficier de soins palliatifs de qualité.

L’ARS souhaite par ailleurs proposer la création d’offres innovantes dans un domaine qui a toujours besoin de se réinventer. Ce plan d’actions pluriannuel trouvera pleinement sa place dans le futur Projet Régional de Santé.


3 questions à.. Vincent Michelet, chef de projet régional

Pourquoi avoir organisé cette rencontre ?

"Dès 2015, Madame Courrèges a souhaité inscrire les soins palliatifs parmi les actions prioritaires de l'Agence. Un groupe de travail, dont j'assure l'animation, a été crée pour aider à élaborer notre stratégie régionale.

Parallèlement à cette démarche, la sortie d'un nouveau plan national de développement des soins palliatifs en décembre 2015, nous a conforté dans le principe d'organiser cette première rencontre. De plus, les représentants de la démocratie sanitaire ont été enthousiastes à l'idée que cette journée soit co-portée avec la CRSA. Tous les ingrédients étaient donc réunis..."
 

Quel bilan pouvez-vous dresser ?

"Pour autant que je puisse en juger, nous avons eu une participation importante avec plus de 200 personnes (équipes de soins, représentants d'établissements de santé, d'établissements médico sociaux, d'usagers...). Les interventions et les tables rondes ont permis d'appréhender différents enjeux autour des soins palliatifs : éthiques, juridiques, sanitaires, sociaux... car il s'agit bien d'une démarche, d'une culture palliative à faire progresser pour que dignité, confort et qualité de vie soient préservés jusqu'au bout.
Nous avons également eu la chance d'accueillir le Docteur Vincent Morel en charge du suivi du plan national, qui nous a fait partager les ambitions du plan de déploiement des soins palliatifs."
 
Quelle est la suite ?

"Cette rencontre symbolise l'engagement de l'Agence sur d'une part les grandes lignes de déploiement de la culture palliative et d'autre part sur une méthode d'interactions et de co-construction avec la démocratie en santé. C'est bien d'une première étape qu'il s'agit, nous sommes désormais attendus sur les actions concrètes en termes de clarification de l'offre, de formation des professionnels, d'accompagnement des personnes en fin de vie et de leurs proches. Rendez vous l'année prochaine donc !"

 

Zoom sur… les tables rondes

• Droits des usagers, enjeux éthiques et juridiques (animation : Madame Postic, CRSA) avec le Docteur Jean (espace régional éthique et consultation d’éthique clinique), Maître Rachet-Darfeuille (avocate au Barreau de Nantes), Madame Nicole Fouletier (association Jalmav-ADESPA)


• Coordination, amélioration des pratiques, quelles réponses pour déployer la démarche palliative ? (animation Madame Pichon, ARS) avec le Docteur Leblanc-Briot (Equipe Mobile de Soins Palliatifs du centre hospitalier du Haut Anjou), Madame Bardet (Réseau de soins palliatifs de la Sarthe – Ariane 72), le Docteur Maraval (médecin coordonnateur en EHPAD), Madame Nadège Donné (infirmière coordinatrice SSIAD ADMR de Palluau).